Nouvelles des Philippines suite au Typhon Odette

Suite au typhon qui a frappé l’île en décembre dernier, Enfants d’Asie a mis en place une aide d’urgence aux Philippines.

Le super typhon Rai, connu sous le nom d’Odette, a touché les Philippines le jeudi 16 décembre, dans le sud de Cebu. C’est la 15e tempête à frapper le pays cette année et la plus forte de 2021. Plus de 550 000 personnes ont été déplacées et des millions d’autres ont été affectées.

Odette s’est renforcée en une seule journée, passant d’un typhon de catégorie 1 à 5, ce qui a rendu difficile la préparation à l’arrivée de la tempête et l’évacuation des populations. Au 13 janvier 2022, on recensait un total de 8 millions de personnes impactées par le typhon dans 11 régions. Actuellement, des centaines de milliers de personnes déplacées sont signalées dans cinq régions et 160 000 personnes sont toujours dans des centres d’évacuation. Le typhon Odette a détruit habitations, réseaux de télécommunication, d’électricité et routes. Les conditions de vie déjà fragilisées par les conséquences de la pandémie de COVID-19, se sont considérablement aggravées suite au passage du typhon :  6 200 salles de classe sont endommagées dans tout le pays et l‘insécurité alimentaire gagne du terrain. Les plus jeunes (0-5 ans) sont particulièrement à risque de contracter des maladies liées à l’hygiène.

Les besoins immédiats après un typhon de cette ampleur sont considérables :  abris d’urgence, nourriture, eau, reconnexion familiale, soins de santé, protection des populations à risque, etc.. A long terme aussi les besoins sont importants : reconstruction des maisons et des infrastructures communautaires, restauration des systèmes d’électricité, d’eau et d’assainissement, soutien aux entreprises et à l’agriculture.

Suite au typhon, Enfants d’Asie a mené et continue de réaliser des actions d’urgence et de réhabilitation à destination des familles les plus fragiles

Le sud de l’île de Cebu, à Alegria, a été durement touchée. Kahina, notre coordinatrice des programmes a pu s’y rendre assez rapidement, malgré un accès très difficile par une route fortement endommagée. Aujourd’hui à Alegria, les foyers sont privés d’électricité, les autorités espèrent son rétablissement courant février.

Nos bénéficiaires ont été très impactés : maisons détruites et champs ravagés et ils ont trouvé refuge dans les écoles. Les autorités et les équipes d’Enfants d’Asie aux Philippines indiquent que plus de 95% des maisons sont endommagées, que 90% des récoltes sont perdues et que l’impact sur le bétail pourrait être identique (perte de 90 %). Des dizaines de morts et de blessés sont comptabilisés, dont un enfant avec un traumatisme crânien profond. Grâce à l’équipe sur place, Enfants d’Asie a pu être la première ONG à de rendre à Alegria et à apporter de l’aide.

Très rapidement, un soutien a été apporté à 150 foyers avec des jeunes enfants du quartier défavorisé d’Ermita, où Enfants d’Asie a son centre d’accueil de jour pour les enfants, le DICE, ainsi que le Training Center, centre de formation et d’insertion professionnelle. Puis l’association est intervenue dans d’autres quartiers de Cebu City, à Minglanilla et à Alegria. Les packs de nourritures fournis peuvent contenir du lait, du riz, des barres énergétiques, des conserves, des pâtes, du café, etc. Des produits d’hygiène tels que du savon/shampoing ou du gel hydro-alcoolique ont aussi été donnés, ainsi que des packs de bouteilles d’eau. Il a pu être également octroyé des systèmes de filtre à eau, dans un contexte sanitaire où l’accès à l’eau potable est difficile.

Ces actions ont été organisées par l’équipe des Philippines et des bénévoles. Ils ont veillé du mieux possible à respecter les conditions sanitaires liées au covid-19. Malgré les difficultés rencontrées d’accès et de transport, de logistique et de temps, de gestion des regroupements et du respect des protocoles du covid, des problèmes de télécommunications ou l’inaccessibilité des services bancaires, des centaines de familles philippines ont pu bénéficier d’une ou plusieurs distributions. Ces actions d’urgence ont aussi été rendues possibles grâce aux donateurs et au soutien de l’Ambassade de France auprès des Philippines, la Fondation RAFI, la Fondation Total et l’Oréal, les entreprises Sanofi, Delfingen, le CIFP, le Cebu Pacific logistics support, ainsi que Monsieur Michaël Lhuillier, consul honoraire de France à Cebu.