Situation d’urgence au Vietnam

Au Viêt Nam, plus de 336 000 cas de COVID-19 ont été identifiés avec une hausse très importante des contaminations et des décès depuis mai 2021.

Le pays connaît depuis plusieurs mois une flambée des contaminations, qui a conduit les autorités à mettre en place un couvre-feu, par la suite renforcé par un confinement strict déclaré à Ho Chi Minh Ville. Il a été demandé aux habitants de rester chez eux et des distributions de nourritures étaient assurées par les autorités dans les quartiers en zones rouges. Des créneaux horaires étaient attribués aux foyers des autres zones pour faire les courses.

Fin août, suite à la poursuite des contaminations, le confinement a été renforcé avec le déploiement de l’armée pour assurer le respect des mesures de confinement et distribuer des denrées alimentaires. Les sorties sont désormais interdites aux habitants et ce, jusqu’au 15 septembre.

En raison de ces interdictions, nombreuses sont les familles vietnamiennes les plus précaires à souffrir de la faim malgré les distributions. En effet, la diminution des activités économiques et l’interdiction de sortir ont enlevé à de nombreuses familles des revenus issus d’emplois précaires, pour certains exercés dans la rue : vendeur ambulant, moto-taxi … . C’est notamment le cas des ouvriers, bloqués à Hô Chi Minh Ville depuis plusieurs mois, en raison des interdictions de déplacement entre provinces. Sans revenus, les ouvriers ne peuvent retourner dans leurs familles et sont forcés de se loger à Ho Chi Minh Ville malgré l’arrêt des activités engendré par la crise.

Pour faire face à cela, le gouvernement organise la distribution de kilos de riz aux familles, toutefois dans une ville de 13 millions d’habitants, il est difficile de couvrir toutes les familles dans le besoin.

Ainsi, début septembre, grâce au soutien d’un généreux mécène, le fonds de dotation Tryba, Enfants d’Asie a envoyé une aide supplémentaire d’urgence aux partenaires locaux en charge des enfants du quartier précaire de Thu Duc à Ho Chi Minh Ville. Grâce à des systèmes informels de distribution, les Soeurs ont ainsi pu venir en aide aux familles des bénéficiaires dans le besoin. Une première distribution avait déjà eu lieu en juillet pour les enfants d’autres districts précaires, grâce au soutien de notre partenaire HACRP (Ho Chi Minh Association Children Rights Protection).

Nous remercions le fonds de dotation Tryba, qui nous soutient depuis de nombreuses années pour sa générosité.


Dans la même lignée, au Laos, Enfants d’Asie, à la demande des autorités locales, a réalisé en juillet des distributions de kits Covid aux étudiants de la province de Luang Prabang afin qu’ils puissent passer leurs examens du baccalauréat dans de bonnes conditions sanitaires. Les autorités ont ainsi reçu des thermomètres, masques, gels, à remettre aux surveillants des salles d’examens.

©[current-year] Enfants d'Asie. Tous droits réservés | Mentions légales

 

.BY ALCYOS