fbpx

Projet Etudes Supérieures : Accompagner les jeunes filles de minorités ethniques dans la poursuite d’études supérieures

Au Vietnam, dans la région des Hauts Plateaux, Enfants d’Asie soutient des pensionnats logeant des jeunes filles des villages de minorités ethniques alentours. Celles-ci sont issues de familles défavorisées vivant principalement de l’agriculture et de l’élevage. Une fois le baccalauréat obtenu, Enfants d’Asie a pu observer que 40% des lycéennes retournaient travailler aux champs auprès de leur famille ou se mariaient, par manque de moyens financiers ou d’informations sur les possibilités et l’intérêt des études supérieures.

C’est pourquoi, en 2019, Enfants d’Asie a lancé le projet Etudes Supérieures qui vise à poursuivre le soutien chaque année à une dizaine de lycéennes qui souhaitent étudier dans les universités d’Ho Chi Minh Ville.

Ce projet offre un appui financier aux étudiantes grâce à une allocation mensuelle assurant les frais de scolarité et de logement, ainsi qu’un accompagnement moral. Des activités conjointes sont régulièrement organisées avec les bénéficiaires des autres programmes soutenus par Enfants d’Asie au Vietnam. Les jeunes filles bénéficient aussi d’une aide à l’insertion professionnelle grâce à des professionnels du secteur privé assurant des ateliers et des simulations d’entretien. Toutes ces rencontres leur permettent de se créer un réseau personnel et professionnel. Le suivi social est assuré par Thuy (travailleuse sociale) qui est toujours à leur disposition, pour les soutenir, les conforter et les aider dans leur nouvelle vie. Cet accompagnement est essentiel car les jeunes étudiantes sont loin de leur famille, elles arrivent dans un nouvel environnement et découvrent le monde universitaire. Le rôle de Thuy est ainsi primordial pour la construction d’une réelle relation de confiance.

La sélection des jeunes filles soutenues dans le cadre de ce projet est assurée par la travailleuse sociale et la coordinatrice pays, en collaboration avec les Sœurs des pensionnats. Thuy rencontre ainsi chaque lycéenne et s’entretient avec elles. Elle écoute leurs projets, leur choix d’orientation, et évalue leur maturité et leur motivation. Elle visite également les familles afin d’avoir des informations sur leur situation économique et la relation entretenue avec l’enfant. Il est crucial qu’elles soient soutenues et que leur famille croit en la réussite de leur fille et aux opportunités qu’offrent les études à Ho Chi Minh Ville.

Le point essentiel évalué par Morgane (coordinatrice pays) et Thuy est la motivation. Il n’est pas facile pour des adolescentes de ces régions de partir à plus de 500 km de chez elles, dans une métropole aussi impressionnante qu’Ho Chi Minh Ville. La jeune fille doit avoir la volonté de partir et un projet personnel et professionnel construit et réaliste. Les notes et résultats scolaires ne sont pas pris en compte.

Chaque été, une quinzaine de candidates présélectionnées voyagent à Ho Chi Minh pour découvrir la ville, procéder aux modalités d’inscription à l’université et certaines passent des examens d’entrée. Les jeunes filles qui intègrent le projet sont celles qui sont toujours motivées, qui ont eu leur diplôme et qui ont été acceptées à l’université.

Cette année, avec la pandémie du COVID-19, les examens, la visite d’Ho Chi Minh et la rentrée ont été retardés. Certaines jeunes filles présélectionnées ont toutefois pu venir visiter la ville et passer leur examen d’entrée à l’université.  

Témoignage de Siu H’Jian

C’est la première fois que je vais à Ho Chi Minh Ville. J’ai vraiment aimé la ville, elle est belle, très différente de ma ville natale. Il y a de nombreuses voitures et de belles maisons. Je voudrais vraiment retourner étudier là-bas. Mon test d’aptitude s’est très bien passé. Je pense que j’obtiendrai un bon résultat. Mon expérience d’une semaine à Ho Chi Minh-Ville s’est bien déroulée. J’ai été emmenée à l’école par Mme Thuy pour passer le test, puis elle nous a fait visiter de nombreux lieux dans la ville. Elle a été très attentive à nous guider et à prendre soin de nous tout au long du séjour. J’en suis très contente. J’espère que je réussirai l’examen d’entrée à l’université pour retourner à Ho Chi Minh Ville afin d’y étudier et m’y épanouir.

Les 10 prochaines étudiantes rejoindront bientôt les 7 jeunes filles de la première promotion 2019-2020. Elles vont pouvoir se soutenir et partager leurs expériences. Elles devraient débuter leur formation en octobre. L’une d’entre elles a d’ailleurs déjà fait sa rentrée. Les résultats d’admission des autres universités devraient être disponibles dans moins d’un mois et les étudiantes de la nouvelle promotion pourront alors s’installer à Ho Chi Minh Ville.

©2020 Enfants d'Asie. Tous droits réservés | Mentions légales

 

.BY ALCYOS

 

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?