fbpx

Témoignage d’Ate Fe

Aux Philippines, nos bénéficiaires sont externes et les familles sont très investies dans nos programmes, grâce à l’important travail des assistantes sociales. Sandra Dehon, directrice adjointe locale, s’est entretenue avec certains des parents les plus impliqués.

Ate Fe est la mère de Clarice, bénéficiaire. Elle est aussi assistante de vie quotidienne au DICE, le centre d’accueil de jour pour les enfants défavorisés du bidonville d’Ermita.

  • Peux-tu nous parler un peu de ta famille ?

J’ai deux filles, Clarice qui a 19 ans et April Mary qui en a 17. Clarice bénéficie du soutien d’Enfants d’Asie depuis 7 ans. Elle est parrainée individuellement. Mon mari est décédé en mai 2017. Nous
vivons à Cebu City dans la maison de ma belle-mère.

  • Comment ta famille s’implique-t-elle dans les actions d’Enfants d’Asie ?

Ma fille Clarice est bénévole et fait du soutien scolaire à d’autres bénéficiaires d’Enfants d’Asie. Elle participe souvent aux activités de l’association. C’est l’assistante sociale d’Enfants d’Asie, Maam Riza, qui m’a poussée à m’engager au DICE lorsqu’une opportunité de travail s’y est présentée. Depuis juin 2017, j’y travaille en tant qu’assistante de vie quotidienne et je perçois une indemnité. Mon rôle est d’assister les éducatrices dans leurs tâches quotidiennes avec les enfants de 2 à 10 ans. Je prends soin des enfants et je fais de mon mieux pour leur être un bon exemple, un peu comme une deuxième maman. Je souhaite que les enfants se sentent en sécurité, qu’ils apprennent des valeurs comme le respect et le partage. De plus, je m’assure aussi de la propreté des lieux et je prépare les goûters.

  • Etre impliquée dans les actions d’Enfants d’Asie, qu’est-ce que ça représente pour toi et ta famille ?

C’est très important pour moi de m’engager pour Enfants d’Asie, car je suis très reconnaissante pour l’aide apportée à ma famille et c’est un moyen de donner en retour. Enfants d’Asie nous apporte un soutien financier pour la scolarisation mais également un soutien moral. La mort de mon mari l’année dernière a été très dure pour nous. Aujourd’hui, je suis fière de pouvoir travailler pour le DICE car je me sens utile. Lorsque je me rends sur mon lieu de travail, je me sens spéciale car j’ai le sentiment d’être responsable et importante, malgré toutes les difficultés que l’on rencontre au quotidien avec les enfants. Je peux partager mes problèmes et je me sens comprise et entendue.

 

Nos programmes aux Philippines

©2019 Enfants d'Asie. Tous droits réservés | Mentions légales

 

.BY ALCYOS

 

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?